greencraft wicca

Le Livre des Ombres et le Livre de la Loi.

La Wicca n'est pas une religion de révélation, et n'a donc pas de livre sacré. Le Livre des Ombres et le Livre de la Loi, que l'on doit recopier à la main, ne doivent pas être assimilés à une sorte de «Bible». Il s'agit simplement d'une des choses que l'on honore par tradition. Le Livre des Ombres est principalement un résumé des scénarii de sabbats, esbats et initiations, comme ils nous sont parvenus. D'un point de vue historique, ceux-ci ne remontent pas plus loin que Gerald Gardner et Alex Sanders. Pour Greencraft, les textes concernant les initiations forment par ex. le noyau d'où notre propretradition d'initiations a été développée. Tous les covens Greencraft suivent cette tradition d'initiations Greencraft de 4 initiations et 3 degrés. Les textes des sabbats du Livre des Ombres sont très sommaires, et ici aussi nous avons développé notre propre tradition. Chaque coven est cependant autonome et développe ses propres textes pour les sabbats et esbats. Le Livre des Ombres Greencraft correspond au Livre des Ombres Alexandrin, auquel un chapitre spécifique de Greencraft a été ajouté. Les « lois » du Livre de la Loi est un ensemble de règlements recopiés par tradition mais pour lesquels il n'est pas fait obligation. Tout comme les autres traditions Wicca, il existe pour Greencraft différentes conceptions concernant l'origine de ces règlements: certains pensent que Gardner les a créés, d'autres pensent qu'elles sont peut-être plus anciennes, d'autres encore les trouvent soit inutiles, soit source d'inspiration. Cela pourrait paraître troublant mais souligne simplement le fait que la Wicca n'est pas une religion dogmatique. Chaque tradition Wicca laisse de la place à l'épanouissement des covens, et dans chaque coven, à l'épanouissement individuel, et offre aussi la possibilité d'unir les forces au sein d'un groupe. Le coven est dirigé par une grande prêtresse et un grand prêtre, qui ne forment pas nécessairement un couple dans la vie civile, et indépendemment de leur préférence sexuelle.

  • trad11
  • Alexandriens et Gardneriens.

    Historiquement parlant, les 2 traditions Wicca les plus importantes sont Gardnerienne et Alexandrienne. Les Alexandriens proviennent du coven d’Alex Sanders et Maxine Morris. Alex a toujours prétendu descendre d’une lignée de sorcières mais a été également initié dans les 3 degrés de la Wicca Gardnerienne. Les Gardneriens descendent du coven de Gerald Gardner et Doreen Valiente. Gardner a toujours prétendu avoir été initié dans un coven de New Forest existant mais sur le point de s’éteindre. A l’origine, quelques différences typiques existaient entre les Alexandriens et les Gardneriens. Dans le coven d’Alex et Maxine, le 2me et 3me degré étaient souvent combinés. Cela s’expliquait principalement par le fait que les membres du coven devaient parcourir de grandes distances et ne savaient pas assister régulièrement aux réunions de covens. Dans les premiers covens Gardneriens, une coutume est née par laquelle un couple 2me degré dirigeant un coven devait décider lui-même de l’utilité de se donner le 3me degré. Une évolution semblait même émerger par laquelle le système des 3 degrés se changerait dans la pratique par un système de 2 degrés. Les covens Gardneriens mettaient l’accent sur le travail magique « pratique », les chants et les danses, alors que les covens Alexandriens trouvaient la formation très importante, ainsi que la magie cérémonielle et caballistique. Cet éloignement des 2 traditions s’est non seulement arrêté mais même résorbé et les différences entre des covens de même tradition sont parfois plus grandes que les différences entre traditions. Chacune de ces 2 traditions donnent beaucoup d’importance à une bonne formation, reconnaissent les 3 degrés en tant que 3 moments d’initiation différents et utilisent le chant et la danse comme technique magique rituelle. De plus, le concept de néophyte est connu dans les 2 traditions. La personne qui a sans aucun doute contribué le plus au rapprochement de ces 2 traditions est Vivianne Crowley, qui a été initié dans les 2 traditions, a écrit d’excellents livres sur la Wicca et est à la base de réunions internationales annuelles entre les 2 traditions.

  • trad5
  • Traditional Craft Wicca Greencraft.

    Greencraft est basée sur la tradition alexandrienne et est issu du coven Corona Borealis de Hera et Arghuicha. Greencraft rassemble une série de covens en Flandres, aux Pays-Bas et aux Etats-Unis. Bien que les covens Greencraft soient autonomes, la collaboration et les visites inter-covens sont très encouragées. Les Sabbats sont des occasions par excellence pendant lesquelles différents covens se rencontrent pour une célébration commune. Chaque année a lieu la « Greencraft Convention » pendant laquelle les covens Greencraft proposent et suivent des rituels et workshops ou simplement apprécient la compagnie d’autres personnes appartenant à d’autres covens. Greencraft a des liens avec le Sacred Well qui est une religion reconnue aux Etats-Unis et dont le Clergé a suivi une formation Greencraft.

    Greencraft cherche également à honorer le lien qui nous lie aux autres enfants de Notre Mère la Terre avec qui nous partageons cette planète, ainsi que de faire réellement l’expérience de ce lien. Greencraft se laisse inspirer de notre passé celte concernant les noms de dieux et déesses, et des traces de la religion germanique encore présentes dans nos traditions, folklore et coutumes. Mais les panthéons grec, romain et égyptien sont également passés en revue. Greencraft, développé par Hera et Arghuicha, utilise un calendrier celtique des Arbres et un Arbre de Vie celtique, ainsi qu’un tarot celtique dans lequel les Arbres, Animaux de Puissance, Dieux et Déesses sont repris. Sont également des membres faisant partie de Corona Borealis : Gayomard et Odinda de Tuatha de Danann, et Taniquetil et Itarilde de la Tradition Faeries (utilisant pour certains rituels une des langues de Tolkien). Dans le matériel didactique se retrouvent également des éléments de ces 2 traditions.

  • trad6
  • Dianics, Faeries, Reclaiming et Solitaires.

    La venue de la Wicca et du mouvement d’émancipation des femmes se sont passées d’un point de vue historique, de façon synchrone, et se sont influencés réciproquement. Dans la Wicca, beaucoup des femmes ont trouvé une religion où le respect et la vénération du divin dans la femme est central, et même un peu plus mis en avant que l’aspect masculin du divin (ce qui était parfaitement acceptable après plus de 2000 ans de patriarchat triomphant). Le fait aussi que la prêtrise féminine est naturelle, était important. Beaucoup de femmes ont trouvé le chemin de la Wicca, ont été actives dans des mouvements féminins, et préféraient travailler avec d’autres femmes dans un coven, et c’est ainsi que naquirent les covens uniquement féminins (indépendamment de l’appartenance sexuelle). Ces covens s’appellèrent Dianics. D’autres groupes furent créés avec uniquement ou en majorité d’homophiles se faisant appelés Faeries. D’autres groupes, encore actifs, proclamaient un point de vue politique, d’où naquit le mouvement Reclaiming de Starhawk. Sous l’influence des livres de Scott Cunningham et de Marianne Green, des practiciens solitaires se firent plus nombreux, soit par manque de coven pour les accueillir, soit par choix personnel.

  • trad7
  • La Wicca n'est pas...

    La Wicca est souvent confondue par les profanes avec Lucifériens et Satanistes, bien que n’ayant rien à avoir avec aucun de ces groupements. Le pentagramme est un symbole également important pour ces 2 groupements. Les raisons pour lesquelles une personne porte un pentagramme peuvent être multiple : C’est un Wiccan, un Luciférien, un Sataniste ou encore une personne qui aime ce symbole. En France, la confusion pourrait encore être plus grande, car il existe un petit mouvement se faisant appelé Wicca mais principalement Luciférien, celui-ci vénérant Lucifer en tant que Porteur de Lumière, qui est également la traduction du mot latin.

    Le Satanisme est une religion érigée par Anton La Vey aux Etats-Unis, et est assez proche des Lucifériens mais travaille encore systématiquement avec des inversions chrétiennes, comme des prières chrétiennes en latin, récitées à l’envers, une croix pendue à l’envers, etc. Non seulement les symboles mais les principes chrétiens sont inversés : « compassion pour les faibles » est remplacé par « admiration pour les forts ».

    La Wicca se distancie fortement de toute vénération d’un “anté-christ”, sacrifices de sang, d’animaux et d’humains, ainsi que de rituels malins. La Wicca est une religion qui ne relève pas d’une certaine ethnie mais reconnaît à tout un chacun de choisir son chemin spirituel, en dehors de tout groupe ethnique auquel il appartiendrait. Pour la Wicca, la polarité entre le masculin et le féminin, au niveau divin, humain et dans la nature environnante, est un élément central source d’inspiration et de satisfaction autant pour les hommes que pour les femmes.

  • trad8
  • Traduction par Melusine.